News
Partagez
Découvre la secte du Caodaïsme à Tay Ninh au Vietnam
Expérience
30/10/2018

Imaginez une religion dont les préceptes sont un mélange du meilleur emprunté à toutes les autres religions, dont les guides spirituels vont de Victor Hugo à Jeanne D’arc en passant par Lénine, dont le symbole est un œil ouvert et omniscient, mélangez le tout et vous obtenez… le Caodaïsme ! Fondée en 1921 cette religion trouve son berceau dans la ville et province de Tay Ninh au sud du Vietnam. Assistez à l’une des célébrations quotidiennes et vivez une expérience spirituelle unique !

L’apparition de Cao Dai lors d’une séamce de spiritisme

Un soir de l’année 1919, à Tay Ninh au Vietnam, Ngô Van Chiêu, fonctionnaire vietnamien de l’administration française, est témoin de l’apparition de Cao Dai (littéralement « Être suprême »), sous l’apparence d’un œil unique, durant une séance de spiritisme. Ce dernier le charge de créer un courant spirituel « parfait » empruntant le meilleur des religions déjà existantes. Ngô Van Chiêu s’exécute et fonde en 1921 une nouvelle religion qu’il appellera « Caodaïsme ». L’œil en devint le symbole, apparaissant partout, dans les textes comme sur les murs des Eglises Caodaïstes, et Tay Ninh en devient sa capitale.

L'oeil unique sur la façade de l'église à Tay Ninh au Vietnam

Le Caodaïsme, une religion syncrétiste

Le Caodaïsme rassemble les vertus et mantras des trois courants spirituels majeurs en Asie à cette époque : le confucianisme, le taoïsme et le bouddhisme. On observe également des influences d’autres religions ou courants spirituels tels que le catholicisme, l’Islam, le spiritualisme et la franc-maçonnerie.

Les trois influences sont représentées aux messes : les hommes en tuniques jaunes sont bouddhistes, ceux en rouge représentent le confucianisme et ceux en bleu le taoïsme.

Victor Hugo et Mahomet en pères spirituels !

Mais ce n’est pas tout ! Le caodaïsme va plus loin dans sa quête de la perfection et se réfère également à certains personnages historiques et érudits tels que Lénine, Churchill ou Louis Pasteur. Tout cela donne un mélange incongru où Victor Hugo, Jeanne D’arc, Mahomet, Lénine et Shakespeare sont représentés au même titre, tous placés sous l’œil omniprésent caodaïste, comme guides spirituels et menant à la salvation de l’âme.

Photo : De gauche à droite, Sun Yat-Sen (1866-1925), Victor Hugo (1802-1885) et Nguyen Binh Khiem (1492-1587), inscrivant "Amour et Justice" en français et en chinois. Victor Hugo est probablement le personnage européen qui tient le plus grand rôle dans le caodaïsme.

Vers la quête de la plénitude

Il s’agit pour les pratiquants de rentrer en contact avec ces guides spirituels via la prière et le spiritisme afin que ceux-ci les conduisent à élever leur âme vers un état de plénitude – proche du Nirvana bouddhiste - dans la vie présente et future. La religion prêche une vie simple et immatérielle, obéissante et routinière.

L’expérience Phoenix Voyages : visitez le temple de Tay Ninh et assistez à la messe de midi !

A sa création, la ville de Tay Ninh est instituée comme centre mère de la religion et on y construit le « Grand Temple », église de référence de la religion dans le monde. C’est une merveille architecturale. Long de 140 mètres, il est composé de 4 tours et d’un hall à colonnades soutenant un plafond en forme de dôme et menant à un sanctuaire où trône le fameux autel circulaire surmonté de l’œil omniscient. Mais l’élément le plus notoire est bien entendue la décoration : gravures et peintures aux couleurs vives recouvrent les murs avec une dominance de bleu, rouge et jaune qui sont les couleurs du taoïsme, confucianisme et bouddhisme.

L'autel circulaire surmonté de l'oeil

L'autel circulaire surmonté de l'oeil

L'intérieur de l'église, tout en couleurs et en détails

L'extérieur de l'église, une merveille architecturale

Assitez à la messe de midi suivi d’une promenade dans les jardins sacrés avec un guide, qui répondra à toutes vos questions sur le caodaisme !

Intéressé(e) ? Contactez-nous à dos@phoenixvoyages.com